Concrètement, un site web, comment ça marche ?

Les indispensables pour avoir un site internet en ligne

Si je vous dit nom de domaine, hébergeur, serveur, c’est peut-être un peu chinois pour vous?

Pourtant un site web c’est un peu comme de l’immobilier.
Pour vous loger vous avez plusieurs besoins :

1/  la localisation comme disent les pro (une adresse donc),
2/ le logement à proprement dit (cherche maison ou appartement), 
3/ et après pour vivre correctement vous y mettez vos meubles et votre déco.

Et bien c’est pareil pour un site. Si, si ! Allez je vous explique.




1/ L’adresse c’est à dire le nom de domaine

L’adresse c’est l’endroit où vous pourrez être trouvé. Pour un site cela s’appelle le “nom de domaine” ou “ndd” pour les pressés. 

Le nom de domaine est composé du nom en lui-même, chez moi c’est “berely” et de son extension : “.fr”, “.com”, “.net”, etc. 

Pour une activité exclusivement en France le .”fr” va très bien, le “.com” peut se choisir pour de la vente en ligne. Et si vous travaillez dans un domaine très spécifique vous pourrez choisir parmis un panel presque infini d’extensions : “.io”, “.design”, “.biz” et j’en passe.

Pour cela il va vous falloir chercher le nom idéal : celui de votre société, celui de votre activité. L’important est de retenir qu’il faut trouver un nom court si possible, facilement mémorisable et surtout libre

Vous pouvez faire vos recherches sur internet pour vérifier. Google a une plateforme spécifique pour savoir si votre nom est déjà pris et peut vous proposer des variantes de nom ou d’extension.

Une fois trouvé le bon nom, il vous faudra le réserver, c’est à dire le payer. Cela se souscrit à l’année. Il vous en coûtera 10 / 20 euros en moyenne. Réservez-le dès que possible si vous êtes pressés ou que le nom est susceptible d’être pris par quelqu’un d’autre (très facile sur le web). Sinon je vous conseil de le faire directement chez l’hébergeur que vous aurez choisi pour vous simplifier la vie. Mais, c’est quoi l’hébergeur  ?




2/ La maison, l’appartement c’est à dire l’hébergeur

Pour que vous ne soyez pas à la rue, il vous faut un “toit” comme on dit. Pour vous héberger il vous faut donc un hébergeur. Logique ! 😉

C’est un peu comme un promoteur immobilier, il va vous proposer la maison ou l’appartement qui conviendra pour que vos invités n’arrivent pas au milieu des vignes… 

Et donc vous allez payer un “loyer” mensuel ou à l’année. Cela va de 4 à 5 euros par mois à… très cher selon les besoins. Les prix varient en fonction de la taille du terrain et de la maison souhaitée et des finitions : c’est à dire l’espace de stockage, les mails, et divers services. 

Il y a vraiment beaucoup de prestataires, français ou non. Vous trouverez ici un comparateur d’avis ici.

Mon petit chouchou est Infomaniak. Il est Suisse alors la sécurité ça le connaît 😉 . Mais ce que j’apprécie le plus, c’est l’interface qui est hyper intuitive, même pour qui ne s’y connait pas trop, un SAV que vous pouvez appeler au top (ce qui n’est pas le cas partout) et cerise sur le gâteau ils sont soucieux de leur empreinte écologique avec des émissions de CO2 compensées à 200% ! Il vous en coûtera 5,75 €/mois pour la première offre et 7,42 €/mois avec vos boites mail.




3/ Enfin, le mobilier et la déco, le contenu

Là c’est la partie visible et celle qui vous importe : le contenu de votre site. Comme vous meublez votre maison vous allez créer les contenus de votre site : textes et images. 

Le nombre de pièces seront le nombre de page. À vous de voir si vous avez besoin d’une tiny house ou d’un palace. 

Et surtout dans un site comme dans une maison, ce que vous y mettez est à la fois le reflet de qui vous êtes et le soin que vous amenez à mettre vos invités à l’aise. Alors il faut bien choisir les meubles et le papier peint pour ne pas faire fuir tout le monde !!!

Donc un site c’est un nom de domaine (l’adresse), un hébergeur (le bâtiment) et le contenu (les meubles et la déco).

Est-ce que c’est plus clair pour vous ? 

Envoyez-moi un message si vous voulez des précisions ou des conseils !

Et dernier conseil : testez le nom que vous avez choisi auprès de vos amis pour voir si ça leur parle. Moi comme mon nom était déjà pris, j’ai carrément fait un sondage avec plusieurs noms possibles…